Club Photo – Atelier Focale 16 – Boxe in Soyaux

Atelier Focale 16 est une association Loi 1901 fondée en 1953. Les photographes remercient chaleureusement les boxeurs et tout particulièrement l’entraineur fondateur Rachid Ahnouzi.

Photographes ayant participé à ce reportage boxe :
– Suzanne Barry www.suzannebarryphotography.com enquiries@suzannebarryphotography.com
– Christian Belloteau bebelchr@yahoo.fr
– Alexandra Chollet coxi.noir@gmail.com
– Virginie Claude virginieclaude@sfr.frClub de boxe -Soyaux
– Marc Forestier marc.forestier@wanadoo.fr
– Patrice Friedel patrice.friedel@free.fr
– Maxime Gorski maximegorski@yahoo.fr
– David Jorat www.jorat-david.com
joratorsac@hotmail.com
– Jean-Claude Mallet jclaudemallet@gmail.com
– Frédéric Pluviaud www.grainsdefolie.net
fred@grainsdefolie.net
– Jean-Claude Robidas robidas@free.fr
– Gérard Viel viel.ge@wanadoo.fr

EXPOSITION BARROBJECTIF 2017 : Boxe in Soyaux

Club de boxe -Soyaux
Cette exposition d’Atelier Focale 16 d’Angoulême est le résultat du travail des photographes ayant participé à un atelier au sein du Boxing Club Ahnouzi, actuellement rebaptisé Grand Angoulême Boxing Club 16.
L’atelier avait pour objectif l’entraînement au photoreportage. Les conditions de travail ont été volontairement restreintes pour permettre à chaque photographe de connaître les contraintes en termes d’efficacité, de patience, de placement, de recherche du fameux instant décisif cher à Henri Cartier-Bresson.
Évidemment sans se comparer aux maîtres du reportage, douze photographes du club se sont prêtés à ce jeu : réaliser une série de 36 vues maximum chacun, en moins d’une heure, un soir d’entraînement au club. D’autres contraintes techniques fortes ont été imposées afin que chacun puisse s’immerger dans le travail d’un photoreporter. On décèle la technicité de ce sport et l’investissement physique et psychologique qu’il nécessite. Bien souvent les photographes sont passés quasiment inaperçus tant la concentration des sportifs était à son paroxysme, quoiqu’en entraînement.
Club de boxe -Soyaux

 

Club Photo de Ruelle – Mainfonds 2015

EXPOSITION BARROBJECTIF 2016 :  Mainfonds 2015

19ème Coupe d’Europe de Montgolfières
24ème Coupe du Monde des Dames

affiche

En 2015 dans la spécialité « Montgolfières », seules 7 compétitions au Monde ont reçu l’agrément de la Fédération Aéronautique Internationale. Parmi elles, la Coupe d’Europe organisée par le Foyer Rural de Mainfonds-Aubeville est devenue depuis 1993 et au fil des ans un événement incontournable dans le ciel d’été Charentais.
Grâce au partenariat avec l’organisation, quelques adhérents du Club Photo de Ruelle sur Touvre ont été intégrés au coeur de l’édition 2015.
En témoins privilégiés de l’événement (au sol, en vol et parmi le public), ils vous proposent une sélection d’images afin de découvrir quelques-uns des aspects techniques de cette discipline de loisir et de compétition.

Photographies

Didier ARDOUIN, Pascal DULAC, Martine GUYOT, Christian LERME, Loïc PETITEAU, Danièle RAINAUD, Sébastien TOURRETTE

club-photo-ruelle-Mainfonds-2015-07


Les enveloppes sont en nylon ou en polyester, leur volume en compétition est limité à 3000 m3. Elles sont munies à leur sommet d’une soupape permettant d’évacuer l’air chaud en vol ou de se dégonfler très rapidement à l’atterrissage.Jusqu’au moment du décollage, la nacelle est amarrée au véhicule de l’équipe au sol positionné à proximité.

club-photo-ruelle-Mainfonds-14


Si on est habitué aux couleurs bigarrées des enveloppes, d’autres formes d’art liées à la montgolfière sont représentées. Une montgolfière s’élance, une acrobate amarrée à la nacelle…

club-photo-ruelle-Mainfonds-2015-16


Les vols ont lieu au lever et au coucher du soleil, afin de bénéficier de meilleurs conditions de stabilité de l’air.C’est également à ces moments que la campagne charentaise autour de Mainfonds se dévoile de la plus belle manière.

club-photo-ruelle-Mainfonds-2015-11


Le vent est à la fois l’un des principaux ennemis de la montgolfière et son seul moyen de se déplacer. Au delà de 20 km/h il peut interdire le décollage mais s’il n’est pas assez présent, le vol sera court. Comme les aéronefs, les montgolfières sont immatriculées par la Direction Générale de l’Aviation Civile.

Club Photo de Ruelle
http://www.club-photo-ruelle.com
club.photo.ruelle@gmail.com
06 73 28 49 79

Frédéric Pluviaud – Littératures Métisses : portraits croisés

39 ans, ingénieur à Météo-France, mes études de météorologie m’ont d’abord mené dans un univers scientifique sans rapport direct avec la photographie. Mes premières photos furent alors orientées vers la nature (orages, nuages, éclipse de soleil en 1999…) avant que je m’intéresse plus précisément au travail en Noir & Blanc.

Rapidement, ma pratique de la photo m’a fait rejoindre le Club Photo d’Angoulême Atelier Focale 16  dont je suis récemment devenu le président, et un petit collectif d’auteurs-photographes (www.grainsdefolie.net), cofondé avec un ami d’enfance.

Depuis 2001, je photographie en particulier la scène musicale angoumoisine (La Nef, Musiques Métisses). La photo de concert reste un plaisir intense, grâce aux musiciens et à ce qu’ils apportent ; la photo de reportage « humaniste » est la plus difficile mais aussi la plus exaltante. De manière plus anecdotique et parfois plus introspective, je me consacre aussi à des recherches artistiques à travers le paysage, mais aussi le portrait…

Le site du collectif : http://www.grainsdefolie.net

Exposition BarrObjectif 2012 : Littératures Métisses : portraits croisés

En 2009, je décide de changer de point de vue sur le festival Musiques Métisses, qui ne se limite pas aux musiciens : « Littératures Métisses » accueille chaque année une petite dizaine d’auteurs afin d’animer des débats, des rencontres autour de leur œuvre. Ceci se traduit (pour la quatrième année en 2012) par des portraits plutôt intimistes sur le site du festival, comme pour garder une trace de leur passage. Chaque année un fil conducteur anime ma démarche : en 2009 je débute par des portraits où chaque auteur communique avec ses mains ; en 2010 chacun (com)pose autour d’un canapé rouge ; en 2011, c’est en compagnie d’un miroir que je demande à chaque auteur de poser. En 2012, chacun partage une pile de livres comme compagnon de portrait…

Chaque année, « tirer le portrait » c’est aussi et avant tout faire de belles rencontres, croiser un instant des auteurs passionnants, passionnés et souvent charismatiques. Moments privilégiés et ô combien enrichissants…

L’expostion « Portraits d’auteurs » est gracieusement prêtée par le FESTIVAL MUISIQUES METISSES- ANGOULÊME