Anne-Sophie Mauffré – Souvent, Régine oublie

AsMauffréElle étudie à l’École Supérieure Estienne et développe ensuite à Prisma Presse ses compétences techniques comme chef de fabrication dans différents magazines. À l’aube de ses 30 ans, elle largue tout du jour au lendemain pour un tour du monde en solitaire qui change sa vie.

Suivre son instinct, rencontrer, voir, témoigner… se libérer du temps pour se nourrir de belles rencontres de hasard devient alors sa priorité ! À son retour de voyage, le métier de photographe s’impose à elle.

site de la photographe : www.transhumaines.com

livre : Souvent, Régine oublie, A.-S. Mauffré & Régine David, éditions Transhumaines, €23,50

EXPOSITION BARROBJECTIF 2013 : « Souvent, Régine oublie »

Régine David, sa voisine et grand-mère adoptive à Paris XIVe, est le premier reportage d’Anne-Sophie Mauffré.

À l’aggravation des troubles de mémoire de son amie peintre en 2002, Anne-Sophie lui propose un projet informel sous forme de jeu, en nommant Régine rédactrice en chef du livre de sa vie d’artiste, pour rester en lien avec elle, stimuler la mémoire sélective, partir à la recherche de Léonard, l’homme qu’elle a tant aimé… Elles partent aussi régulièrement faire le tour du monde à Paris, en se déguisant en touristes étrangères et en dormant à l’hôtel au coin de la rue. Un prix attribué lors d’un concours radiophonique, organisé sur France Inter par Sandrine Mercier les encourage à partager avec le grand public ce témoignage émouvant, drôle et pétillant. Un livre paraît qui reçoit le coup de cœur des libraires.

« Je voulais changer le regard sur la démence, explique la photographe. On ne renvoie à ces gens que l’image de ce qu’ils sont devenus alors qu’ils ont tant été ! »

La maladie d’Alzheimer et les troubles apparentés n’ont pas entamé le mordant de la vieille dame, et encore moins sa joie de vivre ! Régine, 103 ans aujourd’hui, est une femme splendide, aimante, vivante et libre ; elle soigne sa maladie au jaune d’œuf et au cognac. Cinq auxiliaires de vie se relaient pour que Régine finisse tranquillement sa vie chez elle, dans l’appartement où elle est née il y a plus d’un siècle.

Un magnifique message d’espoir pour tous les proches de ceux qui, un jour, oublient…

ASMauffre01ASMauffre02

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *