Arthur Plater – Destruction Massive

Photographe

Photographe

EXPOSITION BARROBJECTIF 2013 : Destruction Massive

Arthur-Plater01

Arthur-Plater02 Arthur-Plater

« Cent trente huit diapositives, c’est tout ce qui me reste de ma vie ». Arthur Plater, ancien président du Groupement National de la Photographie Professionnelle avait emmagasiné des centaines d’images et il a presque tout perdu en quelques heures, dans l’incendie de sa maison. Trente ans de voyages, trente ans à photographier le monde sous toutes ses coutures. Des milliers de clichés anéantis. Et une petite boîte qui a survécu. Ces Kodachrome ont souffert de la chaleur, à des degrés divers. Les colorants, dispersés de manière anarchique, donnent au résultat un aspect surprenant, souvent proche de l’art abstrait, un résultat aussi inattendu qu’extraordinaire.

A l’épreuve du feu, Arthur Plater a donc décidé d’opposer la volonté et la création : le projet d’une exposition (avant d’être exposé à Barro , les 130 diapositives sauvées du feu ont été exposées au Musée Buffon de Montbard en Bourgogne) baptisée Destruction Massive » « parce que le feu est partout » rappelle le photographe, convoquant pêle-mêle guerres, catastrophes nucléaires, morts violentes.. Pied de nez au chaos, Destruction Massive est aussi devenu un livre dont les bénéfices iront à deux associations : La Porte Ouverte et la Fondation Mouvement pour les villages d’enfants. Le feu destructeur devenu lumière : un beau symbole, non ?

4 réflexions au sujet de « Arthur Plater – Destruction Massive »

  1. Bonjour François
    Peut être ne te souviens pas de moi, nous étions ensemble au foyer de jeunes travailleurs à Grenoble en 1967 1968 toi photographe chez Givet, moi étudiant,
    tu m’ as fait le plaisir de faire les photos de mon mariage en septembre 1968.
    En mai 68 nous avions fait des virées nocturnes en mobylette pour prendre des photos insolites, nous en avions pris une au stade de glace , d’un enfant tenant un drapeau noir au milieu du parterre.
    Le cinquantenaire de cet évènement fait ressurgir des souvenirs .
    Je crois que tu as subi un gros préjudice au cours d’un incendie, malgré tout aurais tu ce cliché ?

  2. bravo Arthur pour ton courage dans la difficulté qu’a été cette épreuve
    bon souvenir de toi
    andré chermat photographe
    2245420 tregrom
    tél 0619976834

  3. Etonnant les quelques œuvres découvertes …..
    De l’art, apres et avec un drame
    Je te reconnais bien apres tant d’années sans contact
    Mais les souvenirs sont ceux d’un ami artiste et avec un réel talent et une telle fougue de vivre
    Arthur j’espère reprendre contact avec toi . Je vis au Liban mais je passe quelquefois en France
    Je t’embrasse …amitiés
    Jean Claude Gabbero

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *