Ludovic Ribère – Voyage en Inde et au Népal

Issu des métiers de la restauration, puis de la formation professionnelle, j’ai pratiquement débuté la photographie en même temps que mon premier voyage en Inde en 2010 avec un appareil numérique. J’ai vite trouvé qu’il manquait une corde à mon arc et me suis donc intéressé à l’argentique en commençant par le 24×36 pour très vite passer au moyen format. J’espère, dans le futur, explorer les merveilles du  grand format…

J’utilise avec bonheur les deux systèmes, chacun ayant des attraits différents. Si je devais qualifier mon style photographique, je dirai que je suis une hédoniste de la ballade. J’aime particulièrement prendre le temps de déambuler et me laisser surprendre par l’instant présent et essayer de capter ce qui déjà n’est plus.

Capture d’écran 2014-05-26 à 07.00.16EXPOSITION BARROBJECTIF 2014 : A chacun son regard  : voyage en Inde et au Népal

En choisissant les photographies j’ai pris de parti de laisser libre cours à mes émotions plutôt que de chercher une logique géographique, ethnologique ou tout simplement thématique.

Cela donne une sélection éclectique qui regroupe des photographies prises au court de trois Voyages en Inde et au Népal entre 2010 et 2013.  Le fil conducteur tient autant dans l’intensité des regards des nomades Rabari (nomades que l’Etat tente de sédentariser), que dans la poésie de lieux (tel que Chittorgarh), la gravité ou la drôlerie de certaines situations. Il y a encore tant à découvrir que je ne peux que vous inviter à réfléchir à cette très belle phrase de Marcel Proust :

« Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux.»

ribere-gujarotribere-rajasthan01ribere-tami-nadu