Maurice Cuquel – Fantômes pour mémoires

En sportif de bon niveau, cycliste et randonneur, Maurice CUQUEL arpente le monde avec la mesure de l’homme qui cultive l’art des justes limites de son corps.

Photographe de presse familier des coulisses du sport et des stades, Maurice exerce son regard-témoin sur le monde et les pays qu’il parcourt, bien campé sur ses deux pieds dans la réalité du terrain. Dans sa carrière d’enseignant, il utilisait l’image au quotidien avec ses élèves comme un outil pédagogique moderne.

Au fil de ses voyages, ses reportages sont devenus l’expression mesurée d’un témoin honnête toujours bien positionné dans l’action. Ni juge, ni arbitre, juste témoin de passage…

M.Cuquel- JJMoles

 

EXPOSITION BARROBJECTIF 2014 : Cambodge S21 : Fantômes pour mémoires

Quand on franchit le seuil de l’ancien lycée français de Tuol Sleng, à Phnom Penh, le silence, l’oubli, la mort, plombent l’espace, figent le temps sous le couvercle oppressant du non-dit horrible et du secret honteux, enterrés dans les fosses de l’Histoire.

Maurice Cuquel témoigne par l’image de l’existence de ce lieu où l’on peut douter de la notion d’humanité. Mais ici comment montrer  l’absence,  l’effacement de 20000 disparus. En effet, il n’y a eu que 7 rescapés de cet enfer orchestré  par les khmers rouges. Des listes de noms, des portraits anthropométriques, des ossements et les bâtiments d’un ancien lycée, devenu musée du génocide, voilà tout ce qu’il reste pour ne pas oublier.

Le photographe nous révèle en ombres et reflets, autant de présences fantômes qui au-delà des larmes méritent de sortir de l’oubli…

©Maurice Cuquel ©Maurice Cuquel
©Maurice Cuquel