Sébastien Husté – Homme de terre tombé à la mer

SebartienHUSTE-groupe-de-marinsJe suis né à Pau en 1969, je pratique la photographie depuis mes 14 ans.

Portrait-SebastienHUSTRE

« Homme de terre tombé à la mer »

Autodidacte, j’ai réalisé mes premières images « en m’incrustant » par hasard dans les loges d’un concert NRJ, où j’ai pu réaliser les portraits des chanteurs vedettes de l’époque. C’était en 1986. Je n’ai cessé depuis d’approfondir mon approche photographique, portant mon regard et ma curiosité sur le monde qui m’entoure, me servant de l’appareil photo comme d’une clé pour ouvrir les portes de nouveaux univers, depuis déjà 25 ans.
En 1989, j’intègre l’équipe de photographes de la Brigade de Sapeurs Pompiers de Paris, et débute le photo reportage. Pendant quelques années, je suis également photographe pour le journal Sud-Ouest et pour le service communication de la ville de Pau.
C’est en réalisant des reportages pour la Chambre de Commerce et d’Industrie que mon intérêt pour le milieu industriel se révèle : portraits d’ouvriers, environnement portuaire, friches et paysages industriels constituent pour moi une véritable source d’inspiration. La poésie de cet univers entre deux époques capte mon attention et mon objectif. Au fil des rencontres, je prends également beaucoup de plaisir à photographier le milieu des artistes, musiciens, peintres, sculpteurs ….
En 2008 commence une belle aventure, sur la Côte Basque. Elle durera 10 ans. L’océan tout proche me donne l’occasion d’aborder la photographie maritime. Une série de portraits de marins pêcheurs sur le port de Saint-Jean de Luz d’abord, puis, de navire en navire, de marin en marin, je découvre un décor, une ambiance, des gueules et des lieux qui me fascinent.SebastienHUSTE_quai-bateau

SebastienHUSTE_depart-bateauSebastienHUSTE_coque-bateau

Chaque prise de vue reste un émerveillement. Je navigue aux cotés des pilotes maritimes, capitaines, matelots de remorqueurs et autres marins embarqués sur d’énormes cargos ; j’ai peu à peu fait mien cet univers où se mêlent les Hommes et les éléments. Je me définie ainsi comme « Homme de terre tombé à la mer » Aujourd’hui connu et reconnu au sein du milieu maritime, je suis membre de l’Académie des Arts et Sciences de la Mer. Auteur d’un livre sur le port de Bayonne, mes photos sont régulièrement exposées, afin de faire découvrir les activités maritimes et portuaires au grand public.
Photographe intuitif, je ne respecte aucune règle qu’impose parfois la technique photographique pour réaliser des images parfaites. je me contente d’observer, de rêver, de vagabonder, appareil en bandoulière. A la fois inspiré par le cinéma, la musique, la peinture et les gens que je rencontre depuis si longtemps, je reste passionné et curieux, ouvert à la découverte de tout ce qui peut stimuler mon envie de réaliser de belles images. la fédération européenne de la photographie récompense mes photographies maritimes en m’attribuant le Qualified Européan Photographer, à Angleterre le 21 juin 2015.
En novembre 2015, j’ai débuté une série sur les mineurs de charbon de Silésie en Pologne,dans la région de la ville de Katowice.

EXPOSITION BARROBJECTIF 2016 : Homme de terre tombé à la mer

Mes premières images sur le milieu maritime sont réalisées en octobre 2008 sur le port de pêche de saint jean de luz.

SebastienHUSTE_capitaine-bateau
Je souhaitais rencontrer et photographier des personnages dans un environnement que je ne connaissais pas à l’époque. Je me suis donc présenté un matin couvert et pluvieux, sur les quais de ce port Basque, en espérant y être favorablement accueilli par les marins pécheurs que j’oserai aborder, afin de leur proposer de m’accorder un peu de temps pour une série de portraits. Ces gens m’ont finalement agréablement accueilli et durant ces dernières années, les portes de cet univers se sont progressivement ouvertes, offrant à ma curiosité de photographe, la possibilité de photographier les différents métiers et personnages que l’on peut rencontrer sur un port. J’ai plaisir, à travers mes images, à mettre en lumière tous ces hommes qui travaillent jours et nuits sur les quais des ports de France et à faire découvrir au grand publique ce qu’un port, dont la plupart ignorent à quel point il peut être fascinant. Je photographie ce que je vois sur les quais ou sur un bateau. Je dirige mon objectif sur les Lamaneurs et les officiers de port qui assistent les navires qui tentent d’accoster, les pilotes et les marins qui sont à bord, ainsi que les remorqueurs qui poussent ces immenses structures de métal vers les quais afin de les amarrer. J’y observe des hommes qui s’agitent au bas des coques des cargos, coiffés de leurs casques, et que je peux distinguer grâce à leurs vêtements fluorescents… cet univers représente depuis quelques années, une source d’inspiration inépuisable.