Gigacircus – Hospitalité en actionS : re-sculpter le monde

Routes Transhumaines

Routes Transhumaines.

GIGACIRCUS FRANCE
L’oeuvre artistique menée par Sylvie Marchand avec Gigacircus est au coeur des questions anthropologiques, éthiques et esthétiques que posent la mutation des formes de mobilités humaines dans le monde d’aujourd’hui.

Artistes polymorphes dont le champ d’expérimentation se situe aux points de contacts entre groupes humains, Gigacircus nourrit une « écologie des relations », ‘branchant’ des connections, renforçant des liens, créant des dialogues.

Environnements multisensoriels et laboratoire, interface et lieu de vie, leurs dispositifs artistiques reflètent la complexité des enjeux aigus qui traversent le monde contemporain, et l’étendue des possibilités esthétiques qu’autorisent les technologies mobiles en réseau appliquées aux scénographies interactives implantées dans l’espace public.

http://gigacircus.net/fr/creations/

EXPOSITION BARROBJECTIF 2018 : Hospitalité en actionS – Re-sculpter le monde

Ils sont arrivés d’Afghanistan, d’Érythrée et du Soudan avec leur culture, avec leurs langues, leurs musiques, leur corps, et avec la volonté farouche de survivre ; ils embellissent nos esprits de nouvelles images, de couleurs, de saveurs. Ensemble nous envisageons la vision d’un autre monde, capable de faire surgir la beauté et le renouvellement de la perception des frontières.

« Re-sculpter le monde » présente une mosaïque d’images réalisées d’avril 2017 à juin 2018 pour ‘Hospitalité en Actions’.

La substance artistique qui cimente cette création ‘relationnelle’ est le fruit d’ « Hospitalité en ActionS« , un projet de rencontres entre habitants et réfugiés mené par Sylvie Marchand, Lionel Camburet et le réseau d’artistes Gigacircus.

Cette œuvre artistique est une invitation au dialogue, à la conversation, elle active un désir de langage, elle met à l’épreuve la communication entre les êtres, l’obligation envers l’Autre.

Chaque semaine, nous invitons anciens et nouveaux habitants à marcher ensemble à la découverte des paysages et patrimoines locaux. Les jeunes collectent des images avec caméra et appareils photos. Ils nous livrent leur regard sur nos paysages.
Ces ballades sont suivies d’ateliers de création musique, vidéo, peinture et performance.
Parallèlement nous nous réunissons autour d’un programme de films, spectacles, expositions et conférences afin de convoquer un dialogue transculturel fertile autour des notions d’humanité, d’art et de migration.
Enfin en Juillet dernier la Fête de l’Hospitalité nous a tous réunis sur la place publique autour d’un bal, de musiques, de lectures, de jeux et d’un banquet somptueux !

Le Jeudi 20 septembre à 20h30, une projection-rencontre à la salle des fêtes de Barro. Venez dialoguer avec les jeunes artistes afghans, érythréens et soudanais du réseau Gigacircus.

Sur les deux weekends du Festival, « le Café de l’Hospitalité » vous accueille au cœur de Barrobjectif !

Au fil des Femmes

Au fil des FemmesNous sommes une association récente hébergée à Soyaux en Charente.
Nous nous appelons Au Fil des Femmes.

Notre association a pour objet de promouvoir les femmes des quartiers populaires dans leurs compétences autour du lien social et dans le vivre ensemble.


Les femmes ont souvent été oubliées dans le débat public sur les quartiers, alors qu’elles s’investissent dans la vie locale et dans des actions qui favorisent le lien social, la solidarité, la participation de tous à la vie de la société.
Nous souhaitons les mobiliser afin de les soutenir dans de telles démarches. Mais aussi en leur donnant de la place dans l’espace public, en faisant remonter leur parole, en les rendant visibles et entendues.
Jusqu’à présent nous avons mené des actions de distribution de soupe dans la rue sur des temps ponctuels, et des temps d’animation de la vie de quartier (repas partagés, projets culturels…). Nous réalisons aussi des événements ludiques auprès d’enfants porteurs de handicap afin de travailler sur la discrimination du handicap dans les quartiers. Nous menons nos actions principalement pour l’instant sur les quartiers du Champ de Manœuvre à Soyaux et de la Grande-Garenne/Basseau.
Notre équipe se compose de femmes et d’hommes également, d’origines diverses et de religions diverses aussi, qui luttent en faveur des droits des femmes et de l’expression de leur citoyenneté pour une société mixte, égalitaire et non discriminante.
Parmi elles, parmi eux, nous avons la chance d’avoir un artiste militant et photographe Gérard Truffandier dont les compétences nous permettent d’orienter notre travail vers une dimension artistique que nous n’aurions jamais pu concevoir sans lui.

SOIRÉE – PROJECTION PHOTOS-VIDÉO ET DÉBAT : Ce que je sais d’elles

Jeudi 20 septembre à partir de 20h30 – Salle des fêtes de Barro

Prépartion du couscous par Au Fil des Femmes

Au fil des femmes-Cuisine

Nous avons réalisé une exposition de photo sur les savoirs informels des femmes, avec l’aide d’un photographe professionnel militant d’Au Fil des Femmes, Gérard Truffandier. Il s’agit d’un travail collectif dont le photographe est un maillon qui nous a permis de réaliser ce reportage photographique sur un repas partagé, un couscous réalisé par les femmes dans le quartier de Soyaux à l’occasion de l’Aïd el-Kebir. Tout le monde, toutes les communautés religieuses, ethniques, culturelles, étaient invitées à partager ce moment festif, de partage autour du couscous. Les femmes ont eu beaucoup de plaisir à cuisiner ensemble et à transmettre, autant qu’elles en ont eu à recevoir les personnes et à partager ce moment.

L’idée est de valoriser les savoirs informels des femmes de notre association. De montrer comment ces savoirs informels (la cuisine, la couture, la capacité à se rassembler pour prendre des décisions, pour s’entraider, ou tout simplement faire la fête, prendre du plaisir, être heureux) sont transmis et permettent aux personnes de différentes cultures, origines, milieux sociaux de vivre tous ensemble.

À rebours des idées reçues sur le paupérisme intellectuel et social véhiculé par les médias sur les quartiers populaires et notamment sur les femmes de quartiers, nous voulons mettre en lumière comment ces femmes sont porteuses de l’espoir du vivre ensemble, du souhait du bonheur, de la transmission de ces savoirs non formels. Elles sont la source du renouveau de ces quartiers pour peu qu’on les écoute et qu’elle réaffirment toute leur place. C’est pour nous un projet ambitieux et un nouveau regard sur le devenir des quartiers. Nous avons le projet de présenter notre travail partout où ce sera possible localement, afin de rendre visibles les compétences de ces femmes et le travail artistique autour de la photographie que nous avons pu réaliser avec le concours précieux et tout le talent de Gérard Truffandier.

Collectif 8 mars

Le Collectif 8 mars Angoulême-Charente
est un rassemblement informel d’associations et de personnes qui agit pour l’égalité femmes-hommes sur le territoire du Grand Angoulême et de Charente. À travers ses actions, le Collectif veut contribuer à la visibilité des inégalités femmes-hommes, la mobilisation des habitant·es pour les droits des femmes, la réflexion et la formation des militant·es, la synergie entre les acteurs locaux et une prise en compte réelle de l’égalité dans les politiques publiques – et les budgets – des collectivités. Le Collectif n’est pas une association, la liste de ses participant·es n’est pas figée. Les membres se rencontrent régulièrement, réfléchissent et travaillent sur des projets communs en fonction de leurs intérêts, disponibilités et compétences. Depuis plusieurs années, et sur différentes actions, le Collectif a déjà rassemblé de nombreux·ses citoyen·nes, ainsi que des associations dont ACSEF / Freinésie / Adheos / Amnesty International / Association d’Entraide des femmes Franco-Africaines / ASProS / Au Fil des Femmes / Baobab / Campus en Festival / Collectif inter-LGBT / Femmes Solidaires / Genre en Action / Planning Familial 16 / la Maison des Peuples et de la Paix CIDFF / RMF16 / Réseau 16 de prévention des Mutilations Sexuelles Féminines et des Mariages Forcés / Sisyphe Vidéo, mais aussi des artistes, des Centres Sociaux (Ma campagne, Grande Garenne, Roullet-St- Estèphe…), des établissements scolaires, des services de l’état et des collectivités…

SOIRÉE – PROJECTION PHOTOS-VIDÉO ET DÉBAT : Je me donne le droit

Marche en faveur de l'égalité Femmes-Hommes

 

Pour le 8 mars, journée internationale des droits des femmes, le Collectif a choisi comme thème « je me donne le droit ». Des femmes et hommes de toutes générations et origines ont réalisé des affiches puis ont marché dans le centre d’Angoulême, en faisant halte devant des lieux « symboliques » de l’(in)égalité femmes-hommes dans le domaine social, économique, politique ou culturel : pôle emploi, l’agence régionale de santé, le palais de justice, la mairie, la rue, les médias, le conservatoire etc. À chaque arrêt, avec des textes, des chiffres, des chansons ou des gestes, le Collectif a partagé des constats sur les inégalités en Charente, en France et dans le monde. Un moment festif mais sérieux pour affirmer que, même si nous sommes sur la bonne voie, la route est encore longue !

Projection – photos – débat  : jeudi 20 septembre à partir de 20h30 à la salle des fêtes de Barro 16700