L’Enfant Soleil – L’instant présent

L’Enfant Soleil est une association charentaise qui a vu le jour en janvier 1997 sur la commune de Mornac à l’initiative de Madame Bellet-Bonneau. Au fil de toutes ces années, l’association n’a cessé de grandir et d’apporter son aide aux familles charentaises qui ont des enfants en situation de handicap. Depuis 2008, l’association est installée dans les anciens locaux de l’école maternelle George Brassens sur Angoulême. Nos missions sont d’apporter une réponse de proximité et des services adaptés qui permettent aux familles et aux aidants de pouvoir bénéficier de moment de répit mais aussi de donner la possibilité à certains de reprendre une activité professionnelle. Nous souhaitons ainsi rompre l’isolement des familles et être un lieu ressource pour celles-ci. Depuis 2010, nous avons créé un accueil de loisirs pour enfants et jeunes adultes en situation de handicap mental, moteur et ou sensoriel.

L’année 2017 est une année importante pour notre association car elle fête ses 20 ans d’existence.

EXPOSITION BARROBJECTIF 2017 : L’instant présent

Association Enfant Soleil -1Afin de sensibiliser au handicap et faire connaitre notre association, nous avons confié à trois jeunes étudiantes du lycée Roc Fleury un projet tutoré afin de réaliser une exposition photo de L’Enfant Soleil. Alexandra, Marc, Christian et David, photographes à l’atelier focale 16 se sont vus confier la mission d’immortaliser ses moments de jeux, d’échanges, de complicités et parfois de tendresse qui résume notre quotidien.

Collectif 8 mars – Angoulême…sur le chemin de l’égalité

Logo Collectif 8 marsPréparation de l’exposition : Laurenn Lecroc
Textes et légendes : Maryvonne Lacoeuille et Claudy Vouhé

Fred-Martial Boutsindi Mbemba, vit à Angoulême, militant au C’CAB (Comité Charente Angoulême Basseau) qui lutte contre les discriminations et à l’association Au Fil des Femmes. Il est photographe amateur, originaire du Congo (Brazzaville) où il a essentiellement travaillé dans l’aide aux personnes porteuses du VIH Sida.

Lhoussine Chinkhir est natif de Khénifra dans le Moyen Atlas marocain et charentais depuis plus d’une dizaine d’années. Amateur de photographie, il a intégré plusieurs clubs photos. Militant associatif, il fait partie du Collectif du 8 mars.

Marion Gravellier  travaille pour l’ASPROS, Association Soljadicienne de Promotion de la santé où elle coordonne, entre autre, le Réseau charentais de prévention des mutilations sexuelles féminines et des mariages forcés (RMF16). ASProS est membre du Collectif 8 mars.

Laurenn Lecroc, vit à Angoulême, graphiste elle utilise les multimédias et réseaux sociaux pour développer de nouvelles formes de diffusion.

Lanah Shaï est une artiste polymorphe, auteure photographe depuis 2004. Elle s’est ouverte à d’autres modes d’expressions artistiques tel que la vidéo, la performance, les installations depuis 2013. Après avoir fait du journalisme, de la photo pour documents publicitaires et de la photo de nature, elle a eu le désir de parler du corps, et tout spécialement celui des femmes.

EXPOSITION BARROBJECTIF 2017 : ANGOULÊME … SUR LE CHEMIN DE L’ÉGALITE !

8 MARS, JOURNEE INTERNATIONALE DES DROITS DES FEMMES 2017

Affiches du Collectif 8 mars- Angoulême

Sur le territoire du Grand Angoulême, le Collectif 8 mars fédère des associations et des personnes autour de l’égalité de genre. Actif depuis presque 10 ans, son but est de contribuer à l’égalité femmes-hommes pour les citoyens et les citoyennes du territoire, quel que soit leur âge, origine, statut social, handicap, ou leur identité de genre ou sexuelle. Toute l’année, le Collectif 8 mars propose des actions de sensibilisation et de formation pour des publics divers et exerce une vigilance citoyenne sur les politiques publiques

Le Collectif est constitué principalement d’associations et de personnes individuelles engagées dans la lutte contre les discriminations basées sur le genre hors et/ou dans le cadre de leur travail. Ce n’est pas une association. La liste des membres n’est pas figée, elle se (re)compose autour des actions en fonction des intérêts et disponibilités de chacun.e. Au fil des ans, à travers le Collectif, des associations, des centres sociaux, des groupes scolaires, des services de l’état et des collectivités ont travaillé ensemble.

 

Des lois pour changer oui! Mais surtout! Changeons les regards

En 2017, pour célébrer le 8 mars, Journée Internationale des Droits des Femmes, le Collectif a organisé un programme festif et participatif avec du théâtre, des expositions, un concert rock féministe. Au cœur du projet, le « Chemin de l’Égalité » a été installé sur la Place St Martial d’Angoulême, conçu à partir de boites en carton porteuses de messages (slogans, revendications, témoignages, chiffres, photos etc.) préparés par des groupes de femmes et d’hommes, jeunes et adultes lors d’ateliers. Le 8 mars, malgré la grisaille, des artistes, des élu.e.s, des citoyen.n.es, des regards, des paroles et des chansons se sont croisé.e.s sur le « Chemin de l’Égalité » … Un moment d’échanges, de réflexions, de questionnements, de prise de conscience … et nous l’espérons, d’engagement.

Le corps des femmes, pornographié, frappé, voilé de force, mutilé, « forcé en mariage », violé, vitriolé, enfermé ou mis en vente … STOP!

Elles et ils ont contribué au Chemin de l’Égalité, 8 mars 2017 : Association d’Entraide des femmes Franco-Africaines, Amnesty International, ASProS et ses bénévoles, Baobab, le CHRS, le Collectif LGBT d’Angoulême, le Collège de Montemboeuf, l’Être Égale, Femmes Solidaires, Genre en Action, Groupes Arc-en-Ciel et Tour du monde du maternage de mère en fille, HardPork, la MPP, le Planning Familial 16, CSCS MJC Sillac Grande Garenne Frégeneuil, le groupe des femmes du Comité Charente Angoulême Basseau, RMF16 (Réseau 16 de prévention des Mutilations Sexuelles Féminines et des Mariages Forcés), Seniores Filles du basket club de Puymoyen, Sisyphe vidéo … des artistes citoyens : Pitres Charentais, Marthe Felten, Daniel Crumb, Chanteurs en Goguette, Freinésie, Pause-Théâtre, Lkill et Tibia, et des tas d’autres personnes … avec le soutien de la Mairie d’Angoulême, du Conseil Départemental 16 et du Conseil Régional Nouvelle Aquitaine et du restaurant À la Cantonnaise. Merci !

Collectif 8mars – photo©Quentin Petit

collectif8mars16@gmail.com