Romain Laurendeau – prix « Camille Lepage -on est ensemble / Visa pour l’Image »

Romain-Laurendeau-prix-camille-lepage-02Romain Laurendeau / Prix Camille Lepage créé par l’Association « Camille Lepage – On est ensemble » et Visa pour l’Image – Perpignan

Romain Laurendeau est un photographe né en 1975.
Longtemps amateur, il décide de se consacrer entièrement à la photo en 2011, après une transplantation cornéenne qui lui sauve la vue et la vie.
Dés lors, il n’a de cesse de réaliser des reportages de news et des documentaires en immersion.
Récompensé plusieurs fois, il obtient le prix AFD puis le prix Camille Lepage pour son travail en Algérie.
Il fait partie aujourd’hui de l’agence Hans Lucas.

 ASSOCIATION CAMILLE  LEPAGE :

Chaque année, les photos du lauréat du prix Camille Lepage décerné à Visa pour l’image à Perpignan en septembre (n-1) seront exposées lors du festival BarrObjectif (n). En 2015, le prix « Camille Lepage – On est ensemble » et Visa pour l’Image a été décerné à Romain Laurendeau.association-camile-lepage

L’Association « Camille Lepage – On est ensemble » a été créée le  20 septembre 2014, quelques mois après la mort de Camille Lepage en Centrafrique. Cette association a pour but de promouvoir la mémoire,  l’engagement et le travail de Camille. CDP Éditions – Collection des photographes a eu la gentillesse de publier un  livre du dernier travail de Camille Lepage en Centrafrique, République  centrafricaine : On est ensemble. L’intégralité des ventes de ce livre est reversée par CDP Éditions au profit de l’Associ ation « Camille Lepage – On  est ensemble ». Cette initiative de Denis Cuisy permet donc à l ’Association « Camille  Lepage – On est ensemble » de créer et de soutenir ce prix, doté de  8 000 euros, pour encourager le travail d’un photojournaliste engagé au long cours.

Appel Candidature Prix Lepage 2016

Le jury de la première édition du prix Camille Lepage 2015 s’est réuni le 11 juin 2015. Il était composé de Barbara Clément / Elle, Magali Jauffret / L’Humanité,  Catherine Lalanne /  Pèlerin Magazine, Dan Torres / Jeune  Afrique, Lorenzo Virgili et Maryvonne Lepage, la présidente du jury. Le lauréat de cette première édition est Romain Laurendeau. Grâce à ce prix, Romain Laurendeau souhaite rester plusieurs mois en  Algérie pour s’intéresser à la jeunesse algérienne, dans la continuité d’un  reportage sur la jeunesse à Bab el Oued. Il se penchera plus précisément sur  la place du foot et des « Dikis » dans la société (lieux secrets où les jeunes  peuvent se rencontrer pour boire, fumer, se faire tatouer…).

EXPOSITION BARROBJECTIF 2016 : Bad El Oued

5 octobre 88. La révolte des jeunes enflamme le quartier populaire de Bab El Oued, puis de l’Algérie. En tirant sur la foule, provoquant plusieurs dizaine de mort, le gouvernement venait, sans le vouloir, de livrer la rue aux islamistes. Les mosquées du quartier deviennent alors le berceau le l’intégrisme religieux qui allait plonger les algériens dans près de 10 ans d’une guerre sanglante.

Romain-Laurendeau-prix-camille-lepage-3-barrobjectif-2016

Aujourd’hui, la paix est revenu dans le quartier le plus pauvre d’Alger. Mais les stigmates de la « décennie noire » sont toujours bien présents.

Son héritage de quartier populaire aux ambiances toutes méditerranéennes d’amitié et de solidarité ne suffit pas à faire oublier l’état de décrépitude des cités, le chômage qui atteint des sommets, les mœurs qui se radicalisent alors que de nouvelles drogues apparaissent.

Le « bricolage », les petits trafiques, l’ennuie partout sont palpables, de l’ancien et de ses valeurs datant d’une époque révolue, aux jeunes, prisonniers d’une histoire qu’ils subissent et d’un avenir qu’ils pensent inexistant. Tous essaient d’avancer entre colère et renoncement. Romain-Laurendeau-prix-camille-Lepage-Barrobjectif-2016

Bab El Oued étouffe à nouveau, abandonné d’un gouvernement pourtant riche, et semble plus que jamais cristalliser le marasme dont semble souffrir le peuple algérien.