Ana Maria Arévalo Gosen _Dias Eternos

Ana Maria Arévalo Gosen _Dias Eternos

Ana Maria Arévalo Gosen à reçu le prix Lucas Dolega en 2020 avec cette série « Dias Eternos”. Le crime et la violence enracinés dans la société vénézuélienne s’ajoutent à la misère économique qui sévit actuellement, et s’amplifient à l’intérieur de centres de détention préventive. La lenteur des procédures tient des milliers de femmes éloignées de leur famille pendant des mois.

Thomas Morel-Fort _ Filipinas – de Paris à Manille, une diaspora de la domesticité

Thomas Morel-Fort _ Filipinas – de Paris à Manille, une diaspora de la domesticité

Thomas Morel-Fort explore l’exil des femmes issues des pays en développement, comme Donna des Philippines, travaillant pour des familles aisées en France. Cette tendance reflète les inégalités croissantes entre nations. Avec près de 10 millions de Philippins travaillant à l’étranger, soit 10 % de la population, les Philippines sont un important exportateur de main-d’œuvre.

Pauline Beugnies – Génération Tahrir

Pauline Beugnies – Génération Tahrir

Pauline Beugnies, photographe et documentariste belge, capture l’essence de l’humain à travers ses reportages au Moyen-Orient. Son travail, centré sur la jeunesse égyptienne et les mouvements sociaux, déconstruit les stéréotypes. Lauréate du prix Camille Lepage, elle collabore avec des médias prestigieux. Son livre « Génération Tahrir » offre un regard saisissant sur la révolte égyptienne de 2011 et la résilience de la jeunesse face à l’oppression.

Romain Laurendeau – prix « Camille Lepage – on est ensemble / Visa pour l’Image »

Romain Laurendeau – prix « Camille Lepage – on est ensemble / Visa pour l’Image »

Romain Laurendeau, prix Camille Lepage 2015. Le 5 octobre 1988, la révolte des jeunes enflamme Bab El Oued en Algérie. Le gouvernement, en réprimant violemment, cède la rue aux islamistes, menant à une décennie de guerre. Aujourd’hui, la paix est revenue, mais les stigmates persistent : pauvreté, chômage, radicalisation et nouvelles drogues. Entre bricolage et trafics, les habitants oscillent entre colère et renoncement, prisonniers d’une histoire sombre et d’un avenir incertain.